Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 16:24

india_mobile.jpgHasard du calendrier ? Ironie de l'histoire ? Alors que le régulateur français se flattait mercredi de parvenir à lancer les enchères des fréquences 4G avant l'été 2011, pour une disponibilité du spectre qui s'échelonne jusqu'en 2014, l'Inde annonce aujourd'hui avoir finalisé l'allocation de fréquences 4G pour plus de 5.5 milliards de dollars, après avoir récolté 11 milliards pour les fréquences 3G il y a trois semaines. Une réussite pour un marché qui passe en peu de temps de l'âge de pierre de la 2G à l'un des premiers pays à pouvoir ouvrir un service commercial de quatrième génération, au même titre que la Suède, l'Allemagne ou la Norvège.


infotel.jpgCertains industriels font d'ailleurs le pari de sauter l'étape de la 3G: Mukesh Ambani, tout puissant PDG de Reliance Industries, dont le frère et rival Anil avait hérité de la branche télécommunications du groupe il y a cinq ans, vient de racheter pour 1 milliard de dollars l'opérateur Infotel qui bénéficie d'une licence 4G nationale. L'objectif est clair: faire de l'Inde un des tout premiers pays en termes d'infrastructures mobiles, catalyseur indispensable à une croissance déjà élevée. Il n'est pas le seul à faire de telles projections: Qualcomm, mieux connu en tant que premier fournisseur mondial de puces pour les technologies mobiles, a lui-même investi 1 milliard de dollars pour acheter des licences 4G dans quatre régions indiennes, dont la capitale Delhi, et le coeur économique Bombay. L'objectif de l'industriel américain, dont la réussite a été bâtie sur la norme CDMA dont l'Inde est le deuxième marché mondial, est d'accélérer la progression de la technologie TD-LTE dans ce pays, quitte à forcer le destin et à déployer lui-même un réseau, pour faire croître les synergies entre CDMA et LTE et bénéficier de retombées lucratives dans la ventes de puces bi-modes.


 

 

 

 

Frères ennemis, ruée vers l'or des fréquences, l'Inde est devenu un véritable eldorado des télécommunications; des réseaux 3G et 4G sont maintenant à construire. Tout le gratin des équipementiers se pressent pour obtenir une part du gigantesque gâteau de plusieurs dizaines de milliards de dollars. Dans le même temps, l'Inde multiplie les demandes obligatoires de transfert de technologie, oblige les sociétés étrangères à recruter localement et va jusqu'à interdire aux sociétés chinoises (dont Huawei et ZTE) de vendre leurs solutions pour des raisons de sécurité nationale.

 

C'est un véritable roman industriel qui s'écrit dans ce pays, dont la conclusion pourrait bien être que l'Inde dépassera l'Europe en nombre d'abonnés 4G avant 2012. C'est en tout cas le pari de Qualcomm, invité surprise dans ce marché tourbillonnant, vitrine d'une modernisation à marche forcée que devraient méditer les dirigeants européens en mal de stratégie de Lisbonne.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Olivier 11/06/2010 17:55


L'Inde est en effet un eldorado .. Pour achever de s'en convaincre, voici un lien sur les réseaux sociaux mobiles en Inde :
http://www.penn-olson.com/2010/06/11/the-social-media-landscape-in-india-infographic/
Edifiant et loin d'être fini !


Présentation

  • : France 2.0
  • : Un regard passionné sur l'évolution des technologies de l'information en France et à l'étranger. Les opinions exprimées sont strictement personnelles.
  • Contact

Recherche