Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 09:22
Il est rare de pouvoir prédire le succès d'une nouvelle technologie. Combien d'experts se sont-ils livrés à ce périlleux exercice, avec des résultats inégaux...Or, LTE (Long Term Evolution), une norme candidate pour la quatrième génération de téléphonie mobile, est en passe de devenir un succès majeur avant même sa généralisation dans les réseaux. Comment l'expliquer ?

LTE-copie-1Tout d'abord, contrairement aux cycles précédents, peu de normes sont capables aujourd'hui de prétendre améliorer les réseaux 3G existants. La bataille ne s'effectue plus qu'entre les normes WIMAX et LTE, après l'abandon du projet UMB, soutenu par Qualcomm, qui devait prolonger la vie des réseaux CDMA, notamment en Amérique du Nord. Ce duel entre deux technologies cousines (elles utilisent par exemple toutes les deux le même procédé de codage de signaux numériques, l'OFDM) tourne aujourd'hui nettement à l'avantage du LTE, soutenu par un large ecosystème d'opérateurs et d'équipementiers. Côté WIMAX, certains projets comme Clearwire aux Etats-Unis continuent d'alimenter l'actualité, Evo4Gne serait-ce que par la présence active de deux poids lourds de l'industrie, Intel et Google. Mais certains signes indiquent l'inquiétude du clan WIMAX: au dernier salon CTIA, le Président de Clearwire, Bill Morrow, a plaidé pour une fusion entre les deux technologies mobiles, bien qu'HTC viennent d'annoncer le premier smartphone WIMAX, appelé EVO 4G. En France, les opérateurs disposant de licences WIMAX sont très loin d'avoir respecté les engagements de leur licence, comme le constatait l'ARCEP l'an dernier. 

Pourquoi le LTE est-il aujourd'hui aussi populaire ? Quelles évolutions peut-on attendre de cette technologie ? les premiers réseaux qui la mettent en oeuvre révèlent des performances intéressantes. TeliaSonera
annonce aujourd'hui que des débits moyens de 32 Mb/s sont atteints en téléchargement, à Oslo, certes dans un réseau peu chargé, mais dans des conditions réelles de mesure. De la même façon des débits de plusieurs Mb/s sont observés sur le lien montant, de l'utilisateur au réseau, ce qui rendra le partage de photos ou de vidéos beaucoup plus aisé qu'aujourd'hui. Enfin, le LTE améliore aussi notablement la latence, que l'on peut définir comme le temps de réponse des applications au travers de l'ensemble des couches du réseau. Ces performances nous permettront enfin de bénéficier des services de l'internet mobile avec une expérience utilisateur satisfaisante, comparable à celle d'une ligne ADSL haut débit. C'est en cela que le LTE constitue une première véritable révolution.

Reste l'implémentation. Nous avions déjà évoqué le calendrier de mise en place en France dans un
article précédent. Les enjeux sont importants, car le LTE est une technologie hertzienne prometteuse, susceptible d'intervenir avantageusement dans le programme national de couverture de la population en très haut débit, avec un objectif d'aménagement du territoire. L'ARCEP travaille sur les conditions d'accès aux fréquences du dividende numérique, ces 72 MHz de spectre qui permettront peut-être à un ou deux acteurs de prendre des engagements de performance et de couverture susceptibles d'accélérer l'accès des populations rurales au très haut débit, en échange, pourquoi pas, d'une forme de soutien public.
 
La seconde révolution du LTE sera celle des usages. De la même façon que la fibre optique va changer notre utilisation d'internet et nos habitudes grâce à l'e-administration, l'e-santé, et à de nombreuses formes de travail collaboratif à distance, le LTE va probablement initier de nombreux changements dans notre rapport au terminal portable, qu'il soit une tablette, un ultra-portable ou un ensemble de capteurs nous faisant entrer si nécessaire dans une réalité enrichie d'informations utiles, augmentée.

L'
enquête de Google sur le moteur de recherche du futur avançait des idées futuristes, comme la capacité de fournir automatiquement des informations sur les choses touchées ou vues, ou de comprendre des requêtes mentales, en situation de mobilité. Avec le LTE je suis convaincu que nous verrons apparaître des services qui, à moyen terme, rendront ces projections de Google tout à fait envisageables.



 

Partager cet article

Repost 0
Published by fortelle.over-blog.com - dans Trés haut débit mobile
commenter cet article

commentaires

Olivier 26/03/2010 15:49


Sans parler de la connectivité M2M qui va aller crescendo ces prochaines années et qui sollicitera certainement les qualités techniques de LTE pour des applications gourmandes en bande passante.
Les usages domotiques, les flottes de véhicules, l'éducation à distance, la télémédecine seront des moteurs indéniables ... Mais peut-être peut-on ajouter les services en réalité augmentée, la
vision en 3D qui sont encore aux balbutiements mais qui vont exploser très vite ... Belle analyse en tout cas !


fortelle.over-blog.com 26/03/2010 16:00


Mais oui absolument,merci Olivier. Il faudrait en effet davantage parler du M2M...sans doute le ferai-je dans un prochain post !


Présentation

  • : France 2.0
  • : Un regard passionné sur l'évolution des technologies de l'information en France et à l'étranger. Les opinions exprimées sont strictement personnelles.
  • Contact

Recherche