Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 19:30

pmr1.jpgLa question mérite bien d'être posée: pourquoi les services de pompiers, police, gendarmerie et autres constituants de la sécurité des pays ne bénéficieraient-ils pas des meilleures avancées dans le domaine des réseaux de communication? Ce débat existe aujourd'hui de manière particulièrement sensible outre-atlantique car la tragédie du 11 Septembre 2001 a mis en lumière l'inefficacité de réseaux non interopérables, peu résilients, aux performances souvent inférieures à celles des systèmes grands publics, au point que certains centres de commandement américains ont du faire face au terrible attentat en échangeant par coursier des messages écrits à la main! 

 

pmr3.jpgL'importance de cette question aux Etats-Unis a abouti à la mise aux enchères par l'organe de régulation des communications électroniques, la FCC, d'une tranche significative de spectre pour la mise en place d'un réseau de communications dédié à la sécurité civile. Ceci dit, les partisans d'un tel réseau se heurtent à ceux qui pronent la mise en place de réseaux mobiles commerciaux dont les services de sécurité pourraient pré-empter la capacité en cas de besoin. Ce dernier schéma présente en effet l'avantage d'être nettement plus économique dans sa conception, même si la complexité des règles de réquisition et de partage du réseau entre grand-public et services de sécurité n'est pas simple à résoudre. Le débat n'est toujours pas véritablement tranché, mais une chose est sure: le futur réseau reposera sur le standard LTE (certes avec des spécifications particulières relatives aux contraintes spécifiques des réseaux de sécurité nationale), non pas qu'un choix ait été techniquement réalisé contre le Wimax, mais les fréquences allouées sont dans la bande 700 MHz, non encore standardisée en Wimax; de plus Verizon et AT&T déploient déjà des réseaux LTE dans cette bande. Enfin, il est maintenant établi que le LTE sera déployé dans des volumes mondiaux nettement plus importants que le Wimax, ce qui permettra des économies d'échelle et des coûts de réseaux plus faibles. En conclusion, dans peu de temps, les unités de sécurité américaines disposeront du très haut débit mobile:transmissions en vidéo haute-définition, échange rapide de fichiers volumineux, accès instantané aux bases de données sont pour demain.

 

Les dizaines de milliards de dollars que représentent ce marché public, ou public-privé, selon les choix restant à confirmer, font d'ailleurs l'objet des plus grandes convoitises de la part des équipementiers de réseaux. Depuis cet été, de multiples annonces et alliances ont vu le jour pour tenter d'influencer le futur choix des heureux fournisseurs, d'autant que l'aspect plus spécifiquement sécuritaire du gigantesque projet écarte à-priori les redoutables concurrents chinois, une fois n'est pas coutume. Ainsi Ericsson vient-il d'annoncer une alliance forte avec l'américain Motorola, déjà détenteur de plusieurs projets de déploiement pour des municipalités américaines, dont celui de la baie de San Francisco. Plus tôt dans l'été, Alcatel-Lucent se félicitait de passer la première communication LTE sur des fréquences destinées à la sécurité civile, démontrant ainsi la force de son alliance avec EADS Défense et Sécurité. Une grande bataille est donc engagée, illustrant encore un peu plus l'importance de cette région nord-américaine pour les équipementiers occidentaux en mal de croissance de revenus.

 

pmr2.jpgEt en Europe?  Pourquoi n'évoque-t-on pas autant ces sujets dans un pays comme la France? Tout simplement parce que l'Europe a fait le choix de réseaux numériques de sécurité civile fonctionnant avec la norme Tetra, dont les principaux fournisseurs mondiaux sont...EADS et Thales! Ainsi les institutions de sécurité civile se sont-elles plutôt attelées à rendre interopérables les réseaux de communications Tetra des différents services (projet Antares en France), plutôt que de réfléchir comme aux Etats-Unis à une remise à plat complète des infrastructures à l'occasion de la révolution technologique du très haut débit mobile. La seule question à poser est celle des performances: la norme Tetra est-elle à même de suivre les évolutions techniques, déjà disponibles pour le grand-public, vers le haut et le très haut débit ? Les industriels de la sécurité civile planchent déjà sur ce sujet, et l'annonce récente de Thales et Samsung vient confirmer la convergence attendue entre les réseaux PMR (Public Mobile Radio) Tetra et les normes LTE et Wimax. Nul doute qu'Alcatel-Lucent et EADS ne resteront pas immobiles face à cette alliance franco-coréenne.

 

Le mouvement de fond est donc amorçé pour transformer ces réseaux de sécurité civile à la mesure de leur importance dans un monde secoué par des catastrophes de toutes sortes. La convergence entre les technologies publiques les plus avancées et celles utilisées spécifiquement par nos pompiers, nos policiers et nos militaires est une bonne nouvelle, car souvent ces derniers ont-ils été en retard d'un wagon dans l'évolution des performances. Combien d'agents de sécurité utilisent-ils leur portable GSM ou 3G a des fins professionnelles, pour des raisons de simplicité ou d'ergonomie? Ils ont droit aux meilleurs outils, autant sinon bien plus que tout un chacun.

 

Sources:

 

(1) Alan Weissberger - « Still no nationwide stafety network » - viodi.com - 7 septembre 2010

(2) Edouard Wyatt – « 9 years after 9/11, public safety radio not ready » - nytimes.com – 6 septembre 2010

(3) Olivier Cimelière – « Alliance entre Ericsson et Motorola pour fournir des solutions LTE dans le domaine de la sécurité publique » – Blog-ericssonfrance.com – 8 septembre 2010

(4) « Thales et Samsung apportent la 4G aux téléphones mobiles du secteur public » - Silicon.fr - 8 septembre 2010

(5) « Alcatel-Lucent et EADS présentent une première du secteur de la sécurité publique » - alcatel-lucent.com - 29 juillet 2010

(6) « Quel avenir pour Tetra ? » - techniques-ingenieur.fr - 23 juillet 2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : France 2.0
  • : Un regard passionné sur l'évolution des technologies de l'information en France et à l'étranger. Les opinions exprimées sont strictement personnelles.
  • Contact

Recherche