Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 18:50

augmented reality-2En avons-nous suffisamment conscience? Probablement pas...la réalité telle que nous la vivons et la percevons sera vécue et perçue differemment par nos enfants. Il faudra une, peut-être deux générations - pas plus! - pour qu'un filtre soit placé entre leurs sens et le monde environnant. Quel filtre? Celui de la réalité dite "augmentée". 

 

Plusieurs indices sont là pour nous y préparer. Tout d'abord le surgissement des logiciels et bases de donées dans nos habitudes de vie. Le recours quasi quotidien à des moteurs de recherche, l'accès rapide et facile à l'information, pour apprendre, comparer, analyser, décider. Tout cela d'autant plus facilement que l'accès à internet se tient là, dans notre poche ou notre sac à main. Toujours plus rapide et facile d'utilisation, grâce à des applications dédiée et pré-configurées. C'est une première évidence. Ajoutons-y la miniaturisation des terminaux, l'augmentation rapide de la bande passante disponible sur les réseaux et la couverture quasi-totale des zones urbaines et sub-urbaines. Deuxième évidence. N'oublions pas le succès mondial des réseaux sociaux et l'immense richesse des informations personnelles mises à disposition, souvent liées à l'identité et à la photo des internautes. Troisième évidence. Rappelons-nous enfin que des tests sont déjà en cours pour lier tous ces élements entre-eux: je veux parler du projet "Glass" de Google, et de l'incursion du géant américain dans le secteur des terminaux depuis le rachat de Motorola Mobility (et son application layar créée par l'équipementier, installée sur 19 millions de terminaux avec 3 millions d'utilisateurs actifs - voir aussi les explications en anglais sur cette vidéo très claire sur les objectifs visés). Barack Obama with Google Glass pictureSi l'on identifie la courbe de l'augmentation de l'usage de la réalité augmentée à celle de la téléphonie mobile, on peut prévoir de passer la premier milliard d'utilisateurs actifs en...2020. Quand Tomi Ahonen, expert des technologies mobiles, parle de la réalité augmentée il évoque la révolution du "huitième média grand public", après l'imprimerie, l'enregistrement, le cinéma, la radio, la télévision, l'internet et le mobile. Pour lui cela ne fait aucun doute, nous y allons tout droit. La vague est immense et rien ne pourra l'arrêter.

 

 

Comme pour mieux enfoncer le clou, des videos envahissent le net et tentent de décrire l'effet que pourrait avoir sur nos vies une réalité augmentée assumée, intégrée et omniprésente. Loin des fameuses lunettes Google, imaginez des lentilles. Dans notre champ de vision, tout s'anime; réalité augmentée et réalitée virtuelle se combinent; il devient sans doute difficile de faire la part des choses entre réalité sensorielle et images. La télévision, par exemple, est virtuelle; il suffit d'un mur blanc et d'une fonction "share" pour regarder à plusieurs. Sons/odeurs (voire contacts) artificiels doivent aussi pouvoir s'ajouter à la solution. Les possibilités sont infinies. Tout devient pré-mâché...et tout devient jeu...car la réalité augmentée ouvre aussi des univers nouveaux aux gamers. Des vidéos de prospective décrivent bien quand ce concept prend vie. La téléréalité prend des proportions universelles, et l'homme devient une sorte de zombie assisté. On peut voir des scènes qui évoquent d'ailleurs la panne du système, et l'incapacité soudaine des personnages de trouver leur chemin. D'autres dialogues ouvrent des débats de fond: doit-on tout dire de soi sur son profil? Comment garantir une quelconque vie privée si tout ce que l'on fait est analysé et enregistré par des machines supposées nous aider? 

 

 

Dans des proportions moindres, ces questions sont déjà posées aujourd'hui. Des travaux récents ont abouti à la création d'un algorithme permettant de prédire nos déplacements futurs sur la simple base des données GPS enregistrées dans nos smartphones et ceux de nos amis. Tout cela ne relève pas seulement d'un film de science-fiction, mais finit par paraître plausible et réel. La technologie fait des pas de géant et rend des services incroyables: plus besoin de "par coeur", plus besoin de livres, plus besoin d'utiliser notre capacité à raisonner...le cloud sera à disposition d'un simple battement de cil. Bien sûr il y aura des bugs, des disfonctionnements, des trous de couverture; problèmes qui seront résolus rapidement et qui ne pèsent pas lourd au regard des avantages énormes en termes de connaissance de nos goûts, habitudes, comportements, sans parler du contrôle citoyen transformant nos yeux en autant de caméras de surveillance...

 

Progrès réel ou marche accélérée vers un monde décérébré? Sans doute faut-il être pleinement conscient de cette révolution en marche, de ses possibilités et de ses travers. Certaines discussions actuelles au sujet de la protection numérique de la vie privée sont d'autant plus importantes qu'elles posent des bases importantes pour la suite: protection de l'identité qui combine droit à l'oubli et à la protection des données, limitation de la reconnaissance faciale, barrières aux enregistrements sauvages (à des fins commerciales) de nos comportements d'internautes et de mobinautes. Par ailleurs, quoi de plus important que d'enseigner à nos enfants le goût du beau, du vrai et du naturel?  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by France 2.0 - dans Prospective
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : France 2.0
  • : Un regard passionné sur l'évolution des technologies de l'information en France et à l'étranger. Les opinions exprimées sont strictement personnelles.
  • Contact

Recherche