Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 10:21

verwaayen_70x92.jpgQuelques observateurs se sont empressées de parler de délocalisation, dès l'annonce de Ben Verwaayen, Directeur Général d'Alcatel-Lucent, évoquant l'éventuelle installation du siège des activités de service de la société en Inde. Or, il semble qu'une partie non négligeable de cette réflexion provienne davantage d'un souci de relocalisation, c'est-à-dire du rapprochement des lieux stratégiques de production et de consommation, que du seul objectif (indéniable) de bénéficier d'une main d'oeuvre moins coûteuse et très compétente.

 

Vivek_Mohan_70x92.jpgEn effet, outre le fait que Vivek Mohan, très influent président du segment opérationnel services d'Alcatel-Lucent, et membre du comité de direction du groupe, soit lui-même de nationalité indienne et ancien président du groupe dans ce pays, il faut admettre que l'essor des technologies de l'information en Inde, et les perspectives en termes de ventes d'infrastructures de communication, sont absolument immenses:

- l'Inde vient d'accorder des licences 3G et 4G, et va entamer à marche forcée le déploiement des réseaux correspondants, une perspective de croissance à ne pas manquer dans un marché mondial atone.

- L'Inde est un des seuls pays à avoir récemment décidé de restreindre, pour des raisons de sécurité, les importations d'infrastructures de réseaux chinoises, plaçant ainsi les sociétés européennes et américaines (dont Alcatel-Lucent) dans une situation relativement moins concurrentielle.

- L'Inde recèle un potentiel de croissance impressionnant en termes de pénétration mobile et d'utilisation des applications de réseaux sociaux.

 

Une autre lecture de ce déménagement envisagé est tout simplement l'accentuation de la stratégie de développement du groupe en Asie, que ce soit en Chine où déjà plus de dix mille employés travaillent au sein de l'entité Alcatel-Shanghai Bell, ou en Inde:

- où Nokia-Siemens-Networks et Ericsson ont déjà implanté avec succès des hubs de services globaux.

- où Alcatel-Lucent a noué des partenariats et signé d'importants contrats avec Reliance Communications et Barthi Airtel (voir vidéo - en anglais).

- où il est probablement nécessaire de développer une forte présence locale, et de participer à l'industrialisation du pays et à la formation des ingénieurs indiens, pour bénéficier des grands marchés d'infrastructures. Nokia-Siemens l'a bien compris en investissant à Chennai; Ericsson a implanté une usine au Rajastan dès 1994. 

 

On le voit: l'investissement de $500 millions que représenterait la mise en place de ce centre de services d'Alcatel-Lucent en Inde fait partie d'un vaste mouvement d'ensemble de l'industrie vers ce pôle de développement incontournable, dont dépend une bonne part de la croissance annuelle des équipementiers de premier plan. Il ne s'agit pas seulement d'une logique financière de baisse des coûts, propre aux délocalisations parfois discutables, mais bien d'un signe fort à l'intention des décideurs indien, pour capter une part de la manne des réseaux à construire. Du succès de cette entreprise dépendra peut-être paradoxalement la survie d'emplois européens.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by France 2.0 - dans Equipementiers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : France 2.0
  • : Un regard passionné sur l'évolution des technologies de l'information en France et à l'étranger. Les opinions exprimées sont strictement personnelles.
  • Contact

Recherche