Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 22:51

augmented reality-2Trimestre après trimestre, les commentateurs s'interrogent sur l'avenir de l'industrie des télécommunications; certains jugent que nous sommes en ce moment arrivés à un point d'inflexion. En effet, dans la grande bataille (ou co-opétition) que se livre les grands acteurs que sont les opérateurs, les fournisseurs de service et les équipementiers pour s'approprier une partie plus ou moins grande de la chaîne de valeur, certaines périodes servent de révélateur à une nouvelle répartition du rapport de force. A ce titre, la période actuelle est très intéressante:

 

- du côté des équipementiers de réseaux, après une vague de consolidation, le passage de la crise et l'impact de la concurrence chinoise, les choses semblent se calmer un peu. Les résultats Q3 2010 montrent une croissance encourageante et des profits inattendus. Les acteurs chinois peinent désormais à dépasser 20% de croissance des revenus, et déçoivent; ils sont tenus en échec aux Etats-Unis, ce qui limite leur capacité d'expansion. Alcatel-Lucent1 et Nokia-Siemens, que l'on tenait pour mourants, résistent aux coups de boutoir de la concurrence et signent des contrats pharaoniques aux Etats-Unis.

 

boussole- du côté des opérateurs de réseaux, les nuages s'accumulent sur un marché plus complexe qu'avant. Non seulement faut-il investir massivement dans de nouveaux cycles technologiques à l'accès fixe et mobile, déployer de la fibre et introduire HSPA+/LTE (ces milliards d'euros seront plus difficiles à rentabiliser car les consommateurs renâclent à voir leurs forfaits augmenter), mais aussi la réglementation se fait-elle de plus en plus contraignante et coûteuse. Dans le même temps les usages sociaux et l'innovation des fabricants de terminaux provoquent l'augmentation exponentielle du trafic de données sur les réseaux dont une partie importante échappe aux opérateurs pour atterrir dans l'escarcelle des fournisseurs de services qui profitent de l'effet d'aubaine des autoroutes de l'information sans péages.

 

- oui, ce sont bien ces fournisseurs de services, ou fournisseurs OTT pour "over-the-top", qui créent une sorte de panique dans le pré carré des opérateurs traditionnels. Quand Apple et Google lancent leur propre version de la télévision sur internet, quand ils innovent à un rythme que les opérateurs ne parviennent pas à suivre, parlant même de s'affranchir des chaînes de distribution de ceux-ci en intégrant à la source des cartes SIM multi-opérateurs, il y a de quoi s'inquiéter. Les réponses par la mise en place du WAC (Wholesale Applications Community), par la menace de créer un système d'exploitation mobile nouveau, ou bien encore par un lobbying continu en vue de créer des droits d'utilisation des réseaux, dans un contexte où les entorses à la neutralité du réseau sont surveillées à la loupe, notamment en France.

 

La rapidité de transformation de cette industrie rend son étude particulièrement passionnante, et pourtant nous ne sommes encore qu'aux balbutiements de progrès technologiques que les exercices de prospective 2010-2020 permettent seulement d'imaginer. Rendez-vous dans dix ans!

 

-----------------------------

(1) l'auteur de ces lignes est salarié d'Alcatel-Lucent, société citée dans l'article. Il faut cependant préciser que ce blog n'exprime que des opinions personnelles qui n'engagent en aucun cas l'entreprise considérée. 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

NicolasG 12/01/2011 15:56


La télévision de demain sera connectée et hybride
Source : http://www.la-television-connectee.fr


France 2.0 12/01/2011 23:48



Tout à fait d'accord...



Olivier 10/11/2010 11:40


Fine analyse comme d'habitude. Au-delà des enjeux business et technologiques, j'ajouterai également une dimension cruciale et qu'on oublie pourtant parfois un peu trop : la capacité des différents
acteurs à faire évoluer leur culture interne, à se remettre en cause et à se projeter dans de nouveaux modèles. A mon sens, la clé de la réussite future réside aussi dans la capacité à se
transformer au lieu de toujours s'accrocher à des notions de leadership aujourd'hui un peu désuètes tellement le marché évolue à vitesse grand V. Les moribonds d'hier (en tout cas donnés comme
tels) sont peut-être les gagnants de demain. Quand on a frôlé la "mort", on sait se recentrer sur l'essentiel et se remettre en ordre de marche !


Présentation

  • : France 2.0
  • : Un regard passionné sur l'évolution des technologies de l'information en France et à l'étranger. Les opinions exprimées sont strictement personnelles.
  • Contact

Recherche