Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 13:00

 

newyear11-hp.jpgPour conclure cette année 2010, pourquoi ne pas se tourner vers une société devenue icône de l'innovation, et dont les solutions ne cessent de nous entourer et de nous rendre service? Google, pour ne pas la nommer, continue de nous fournir de nouvelles applications surprenantes au premier regard, mais dont ne nous pourront peut-être plus nous passer dans quelques mois.

 

Qui d'entre nous n'a pas utilisé Google Earth pour la première fois en se disant que c'était joliment fait mais plutôt accessoire? Et maintenant, qui de nous ne vérifie pas l'environnement de sa location de vacances en trois dimensions, pour constater d'éventuels vices cachés? Il se dit même que l'administration fiscale utilise l'outil à la recherche de signes extérieurs de richesses non déclarées dans les résidences secondaires...

 

En cette fin d'année 2010, Google continue de nous étonner. Prenons pour exemple le "Body Browser" qui doit faire les délices des étudiants en médecine; la vidéo ci-dessous en présente les principales caractéristiques. Qui sait...peut-être utiliserons-nous un jour prochain cet outil comme application de télémédecine? Nous serions scannés, virtuellement écorchés vifs par notre PC, pour mieux définir la source de nos maux avant intervention du médecin? Une piste à la réduction du trou de la sécu... 

 

 

 

 

Une autre vidéo de l'éditeur américain montre l'étonnante puissance des logiciels Google Docs; là aussi, il n'est pas loin le temps où nous sortirons du "cloud" tous les logiciels bureautiques dont nous aurons besoin. Le poids de l'habitude et de l'hégémonie nous fait encore préférer le modèle fort coûteux des licences, mais il est fort probable que leur temps soit compté. Outre la qualité de la prestation du trio de "compositeurs" de la présentation décrite, il est intéressant de voir les possibilités d'interaction et de création en commun de l'outil.

 

 

 

 

 

Une question passionnante demeure...Comment fait Google pour être sûr de la pertinence de ces nombreux produits, le plus souvent réalisés pendant ces fameux 20% de "temps de création libre" laissé aux Googlers pendant leur temps de travail? Plusieurs réponses à cela. D'abord, l'échec est inhérent au processus d'innovation: nous avons tous appris cela à l'école. le Nexus One en est un exemple récent.

 

Néanmoins, Google a mis en place un outil d'aide à la décision puissant, dont le principe s'appuie sur la théorie des marchés prédictifs. De quoi s'agit-il? Tout simplement d'utiliser le fait qu'on est plus intelligents à plusieurs, et que toutes les ressources de l'entreprise peuvent être mises à contribution pour accompagner et soutenir ses grandes orientations stratégiques. L'intelligence collective dépasse ainsi le simple cadre des quelques individus puissants qui entourent le PDG, et dont la connaissance des sujets de prospective est parfois incomplète ou subjective. 

 

Ainsi les Googlers sont-ils encouragés à investir sur des "marchés" dont la nature est la probabilité de réalisation d'évènements, comme le nom du prochain champion du Superbowl (un aspect ludique pour encourager les employés à venir tester le vote) ou, plus sérieusement, le nombre de nouveaux utilisateurs de Gmail dans les six prochains mois ou encore le succès d'un nouveau produit mis en ligne.

 

happened_by_predicted_all_weeks-706902.GIFLa pertinence de ce système a été mise en lumière dès 2005, année ou les prédictions des employés ont été comparées aux occurences réelles des évènements. Le résultat, obtenu avec plus de mille employés votant sur 146 questions différentes, est tout à fait impressionnant; les "prix" de marché, qui correspondent en fait aux probabilités d'occurence des évènements testés, collent quasiment parfaitement avec la réalité effective! Bo Cogill s'en était fait l'écho sur le blog officiel de Google

 

 

 

Depuis, les techniques se sont affinées, les erreurs communes liées à la subjectivité ou aux idées reçues des intelligences collectives sont encore mieux corrigées. Qui n'a jamais rêvé de pouvoir prédire l'avenir? Quelle société ne voudrait-elle pas mieux anticiper les évolutions de son marché et de ses concurrents?

 

Adieu jeux de tarot ,boule de cristal et augures de toutes sortes; aujourd'hui l'avenir se lit grâce aux internautes. Pour preuve, Google et la CIA ont investi ensemble en 2009 dans la firme Recorded Future. Les marchés prédictifs sont une réalité à intégrer au plus vite dans les processus stratégiques des sociétés les mieux armées...pour 2011!

 

Très bonne année à tous, de la part du Blog France 2.0!

---------------------------------------------

 


Partager cet article

Repost 0
Published by France 2.0 - dans Prospective
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : France 2.0
  • : Un regard passionné sur l'évolution des technologies de l'information en France et à l'étranger. Les opinions exprimées sont strictement personnelles.
  • Contact

Recherche